Un cabinet photographique à “Des Histoires”

Un cabinet photographique à eu le plaisir de participer au festival “Des Histoires” organisé par Comptoir du Doc du au.
L’équipe à présenté plusieurs projets:

-Photographies de couverture photos et vidéos de Mehdi Boubeker
L’Étonnant Voyage Haïkus et sténopés par les poètes du cabinet photographique.
Portraits Voyageurs Travail plastique & photo de Neven Denis, Marine Le Nours & Maud Pelletier.
Blues Portrait Cyanotype de François Lepage et Pascal Lesage.

Projection du film issu de la marche l’Étonnant Voyage réalisé par Tatiana

La clôture du festival c’est fini avec le Studio Mobile, La Sténopette à Roulette, quelques boites (sténopés) et l’insoleuse pour tirer les négatifs en cyanotype.

Merci à toutes l’équipe de Comptoir du Doc, le LAP, Anime et Tisse, Les becs verseurs, Les films du macadam, Keur Eskemm.
Merci à Lætitia et Mehdi.

Blues Portrait

Si vous allez au cabinet photographique, sur la place du Gros-Chêne à Maurepas, vous verrez sans doute à travers la vitrine un présentoir sur lequel sont disposés des visages, des portraits plus exactement : « le tourniquet des rencontres ».

C’est le tourbillon de la vie, incarné par un objet métallique. Et c’est à travers lui que le photographe Jacques Domeau avait fondé le lieu et la pratique photographique qu’il y développait.

L’objet exprime tout à la fois le foisonnement et la magie des rencontres. Tous ces portraits disposés les uns à côté des autres qui, dans un mouvement aléatoire ou magique, croisent leur destinée. Il est une métaphore parfaite du cabinet photographique.  Lieu de rencontre où se mêlent et tourbillonnent  les destins d’êtres venus de toute part, des quatre coins du quartier, du monde ou de l’esprit.

C’est cette œuvre simple et anodine, profondément humaine que poursuit aujourd’hui – avec d’autres – Pascal Lesage, ami de Jacques, qui a participé à toutes les étapes de la construction et du développement du cabinet photographique. Un être de liens qui permet aux voyageurs du quartier comme aux associations qui y travaillent, de s’arrêter, de prendre un café, de discuter et de se rencontrer parfois.

Le travail de portrait commencé par Jacques est aujourd’hui poursuivi par François Lepage. Une autre façon sans doute de regarder, mais un même mouvement d’origine, la rencontre encore. Ce besoin vital a fondé son envie de photographier. Voir, à travers les regards, les fractures et les doutes, scintiller la lumière de toute humanité

Cyanotypie

Un cyanotype (on peut dire aussi une cyanographie…) comme son nom ne l’indique que pour les pratiquants de la langue d’Homère, c’est bleu ! C’est un savant anglais (astronome, botaniste), Sir John Herschel, qui va mettre au point ce procédé à l’époque où un peu partout les chercheurs s’évertuaient à trouver la recette magique qui permettrait de fixer les images latentes projetées dans les chambres noires, mais que personne encore n’avait réussi à fixer…

D’un point de vue photographique, son travail sera un échec : il parviendra au mieux à inventer un procédé qui autorise la réalisation de tirages par contact… Mais ça ne s’avérera vraiment intéressant, photographiquement parlant, que lorsque l’on aura inventé le négatif sur verre (ou tout au moins sur un support suffisamment translucide).

Il n’empêche que ce procédé permet de réaliser des photogrammes de belle qualité (des images obtenues en projetant grâce à la lumière du soleil, l’ombre d’objets, de formes, de matières plus ou moins transparentes, translucides ou opaques, sur une surface préalablement enduite d’une solution photosensible à base de sels ferriques)

Un article particulièrement détaillé est accessible sur le site – de référence en ce qui concerne les procédés photographiques alternatifs – “Galerie Photo”

Une nuance par rapport au contenu de cet article : il recommande d’utiliser du formol pour éviter les moisissures… mais ce produit est désormais introuvable en raison de sa toxicité… On peut minimiser les risques en conservant les solutions A et B et leur mélange au réfrigérateur et à l’abri de la lumière (dans des bouteilles de lait longue conservation – 1/2 l. par exemple – qui sont bien étanches à la lumière, en prenant toutefois la précaution d’en scotcher le bouchon et d’y dessiner une jolie tête de mort pour éviter tout incident).

Autre document de référence à consulter sur le site de Disactis

Cyanotype

Invitation au Cabinet Photographique

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.